Blagues

Histoires drôles

Ivre

Un homme ivre sonne chez des gens en plein milieu de la nuit. Un homme vient ouvrir, et demande très en colère :
"Qu'est ce qu'il y a ? Qu'est ce que vous voulez ?"
Le mec ivre répond :
"Viens me pousser ! Il faut que tu viennes me pousser !"
Le propriétaire, très énerver rétorque :
"Non mais ça va pas bien ? Je ne vous connais pas, et il est 3 heures du matin ! Dégagez d'ici !"
De retour dans son lit, sa femme le sermonne :
"Chéri, je ne te reconnais pas, imagine toi à sa place, tu es en panne au milieu de la nuit, tu pourrais l'aider quand même, le pauvre !"
L'homme se relève donc et s'habille pour finalement aller l'aider. Il sort de chez lui et ne le voyant pas, il l'appelle :
"Ok je veux bien vous aider ! Où êtes-vous ?"
Et le mec bourré répond :
"Je suis là ! Sur la balançoire !"


Bon anniversaire

Le matin de mes 50 ans, je me sentais plutôt mal, le temps qui passe, et la vieillesse qui s'empare de moi alors que je ne lui ai rien demandé, je commençais la journée assez mal en point sur le plan psychologique. J'ai croisé ma femme et mes enfants qui m'ont simplement dit bonjour, comme tous les matins, et je me suis sentis encore plus mal... Ils avaient tous oublié mon anniversaire ! Je me suis rendu au travail l'âme en peine, et c'est ma secrétaire, une jolie jeune femme, qui m'a souhaité mon anniversaire en premier, juste de quoi me remonter un peu le moral. A l'heure du déjeuner, elle m'a proposé qu'on aille manger ensemble, j'ai accepté. Après un bon déjeuner en tête à tête, elle m'a proposé qu'on aille boire un verre chez elle, et cette proposition fort sympathique a suffit à me faire rajeunir de 20 ans. Elle m'invitait chez elle au milieu de la journée, je n'imaginais pas que ce n'était que pour discuter, elle devait avoir une idée derrière la tête, et c'était surement la dernière fois qu'une belle jeune femme voudrait coucher avec moi. J'acceptais, le cœur en joie. Enfin, le jour de mes cinquante ans ne serait peut-être pas si mauvais que je le pensais le matin même. Arrivés chez elle, ma jolie secrétaire me servit un verre, et me demanda si ça ne me dérangeait pas qu'elle aille se mettre à l'aise. Je lui ai répondu qu'elle pouvait, bien entendu ! Elle est partie dans sa chambre, et elle est revenue avec un gros gâteau plein de bougies, et derrière elle, ma femme, mes enfants, mon patron et mes collègues... Et moi, j'étais tout nu dans son salon, comme un con...